Léchage compulsif chez le chat : ce qu'il faut savoir

Léchage compulsif chez le chat : ce qu’il faut savoir

lechage-compulsif-chat-city-pattes

Pourquoi mon chat se lèche de façon compulsive ? Pour faire sa toilette ou parce qu’il développe un trouble du comportement ? Pas de panique chat s’explique ! 

Le chat, champion de la toilette !

Pas minet pour rien, le félin passe une grande partie de sa journée à se faire beau ! D’une souplesse inimitable, il humecte sa langue de salive pour ensuite lécher délicatement le moindre petit centimètre carré de son corps. Un rituel qu’il effectue pour se laver mais aussi lorsqu’il est anxieux ou stressé.

Le chat possède sur sa langue des petites papilles cornées qui peuvent être à l’origine de lésions du pelage et de la peau. Lorsque le léchage est intempestif et que des zones dépilées suspectes associées ou non à des lésions (parfois ulcérées) apparaissent, on peut considérer que ce comportement est pathologique.

lechage-compulsif-chat-city-pattes
chat-lechage-compulsif-city-pattes

Les allergies : première cause d’un léchage compulsif

Les allergies sont la première cause d’un léchage compulsif. Celles-ci sont majoritairement dues aux… puces ! En mordant l’animal, la puce injecte de la salive qui provoque une réaction à l’origine des démangeaisons. Les animaux allergiques à certaines protéines contenues dans la salive de l’insecte, vont présenter d’importantes lésions cutanées. Par conséquent,  il est indispensable de traiter régulièrement l’animal et son environnement régulièrement. Et bien entendu, toute l’année !

Le chat est très sensible aux allergies alimentaires. La faute à certaines protéines ou additifs contenus dans sa nourriture habituelle ou dans les
« extras » (friandises maison ou industrielles). Le traitement consiste d’une part à supprimer le ou les aliments incriminés. D’autre part d’avoir recours éventuellement à une alimentation hypoallergénique disponible chez le vétérinaire.

Les troubles du comportement

Un chat sujet au stress ou à l’anxiété, va se lécher de façon compulsive jusqu’à entrainer une pelade. Celle-ci sera plus ou moins étendue et généralement symétrique (alopécie extensive féline). On parle alors d’alopécie psychogène du chat. En effet, dans ce cas, c’est le comportement de l’animal qui est à l’origine de la perte de poils. Il est important de déterminer la cause de ce trouble pour ensuite envisager un traitement à base de phéromone apaisante voire des anxiolytiques.

Peut-on prévenir une pelade ?

Un brossage régulier associé à d’un traitement préventif antiparasitaire participent à la bonne santé de la peau et du pelage de votre boule de poils. Privilégiez également une alimentation de qualité et évitez de trop la diversifier. Enfin, soyez vigilant, le chat est très sensible. Un déménagement, l’arrivée d’un petit bipède ou le changement de couleur d’un canapé peuvent réellement le perturber.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.