Chien d'assistance judiciaire, une première en France

Chien d’assistance judiciaire, une première en France

chien-assistance-judiciaire

Il s’appelle « Lol » mais contrairement à son nom, son rôle ne prête pas à sourire. Jeune labrador de 3 ans, Lol est depuis mars 2019 chien d’assistance judiciaire. Sa délicate mission est d’assister, de rassurer et de libérer la parole des victimes (des enfants notamment) face aux enquêteurs ou au tribunal. Initié à Cahors sous l’impulsion du procureur de la République et de l’association Handi’Chiens, ce projet est une première en France.

Qu’est-ce qu’un chien d’assistance judiciaire ?

Les chiens d’assistance judiciaire sont parfaitement connus des tribunaux canadiens et américains avec, à la clé, d’excellents résultats. L’Europe, quant à elle, n’avait à ce jour jamais osé franchir le pas. C’est chose faite depuis mars 2019 grâce au procureur de Cahors Frédéric Almandros et à l’association Handi’ Chiens . Après un programme d’éducation de deux ans, ils viennent de former Lol à une mission où l’effet bénéfique des animaux sur l’Homme va une nouvelle fois être démontré.

assistance-judiciaire-chien-handichien
chien-assistance-judiciaire-city-pattes

Une présence apaisante

Interrogée par le HuffPost, Marie-Laure Lebret, présidente de l’association Handi’Chiens souligne : « Au tribunal, certaines personnes n’osent pas prendre la parole… ». Elle prend notamment l’exemple d’un enfant spectateur de violences conjugales entre ses parents.  « Grâce à la présence du chien, qui va l’accompagner au moment de l’audition, l’enfant devrait se sentir plus en confiance et plus libre de témoigner. »

Comme le précise Frédéric Almandros : « Des études américaines réalisées grâce au déploiement depuis 2012 de 250 chiens d’assistance judiciaire dans 35 États américains. Elles ont démontré que cette présence faisait diminuer la pression artérielle, le rythme cardiaque et le taux d’adrénaline.  Quant au taux d’ocytocine, aussi appelée hormone du bonheur ou du bien-être, il augmente« . CQFD.

Des témoignages probants

Si l’activité est encore récente pour en mesurer concrètement les retombées, certains témoignages montrent combien les premiers pas de Lol dans le monde judiciaire sont très encourageants.

Comme en témoigne dans le journal La Dépêche une femme victime d’une violente agression à son domicile.  » Lorsque mon avocat et le juge sont venus à la maison, j’étais alitée, suite aux blessures infligées par les agresseurs. Ils sont arrivés avec Lol. Tout de suite, il a mis sa tête sur mon bras, il m’a léchée. J’étais rassurée, on aurait dit qu’il compatissait, c’était incroyable ». Je ne souhaitais pas venir aux audiences et au jugement au tribunal et puis, on m’a proposé d’y aller avec Lol… Alors s’il est là, je viendrai sûrement. »

Souhaitons en tout cas que cette belle initiative trouve un écho favorable auprès du ministère de la justice pour que le Lol ne soit pas un cas isolé mais puisse donner naissance en France à de nombreux chiens d’assistance judiciaire.

Bienveillance et aptitude exceptionnelle

Aujourd’hui, le rôle des animaux dans les actions à visée thérapeutique (intervention en maison de retraite, dans les hôpitaux, auprès de personnes souffrant de troubles physiques, cognitifs ou sociaux) tend à se développer. Amour, fidélité , bienveillance et aptitude exceptionnelle à ressentir nos émotions… Le chien est bel et bien le meilleur ami de l’Homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.