La lipidose hépatique féline : une maladie fréquente chez les chats obèses

La lipidose hépatique féline : une maladie fréquente chez les chats obèses

city-pattes-lipidose-hepatique-feline

La lipidose hépatique féline, qu’est-ce que c’est ?

La lipidose hépatique est une maladie métabolique affectant principalement le chat, en particulier s’il est en surpoids. Il s’agit d’une accumulation de graisses dans le foie d’où le nom de lipidose hépatique.

Lorsque le chat cesse de s’alimenter pendant une longue période, son organisme va mobiliser ses graisses (lipides) périphériques afin de subvenir à ses besoins vitaux. En d’autres termes, le chat va puiser les énergies nécessaires à ses différents organes dans les tissus graisseux. Ceux-ci vont ensuite être transformés au niveau du foie.

Lorsque la demande augmente, le foie va peiner à y répondre et va donc se gorger d’une grande quantité de graisse occasionnant un arrêt partiel ou complet de son fonctionnement. Ne parvenant plus à désintoxiquer l’organisme, les déchets métaboliques vont s’accumuler dans le sang et rendre le chat malade.

Quelle est l’origine de la lipidose ?

Rares cas de lipidose spontanée, c’est-à-dire sans cause connue. La lipidose apparait majoritairement suite à une anorexie prolongée, en particulier chez les chats obèses. Par conséquent, toutes causes d’anorexie chez le chat peuvent générer une telle pathologie.

Les principales causes de l’anorexie : pancréatite, pathologies tumorales diverses, plaies de la bouche et de l’œsophage, diète…. et tout ce qui fait que votre félin ne s’alimente plus pendant un certain temps.

Attention ! Mettre un chat obèse à la diète stricte sur une longue durée peut être très dangereux.

Quels sont les signes cliniques ? 

Les plus fréquemment rencontrés sont :

  • l’anorexie
  • des vomissements
  • un abattement
  • l’apparition d’un ictère (jaunisse)

Lors de la palpation, on observe généralement une augmentation de la taille du foie. Enfin, d’autres symptômes peuvent apparaître comme :

  • une hyper-salivation
  • un amaigrissement
  • des troubles neurologiques dans les cas les plus graves
city_pattes_hepatique_chat

Comment peut-on diagnostiquer la lipidose hépatique féline ?

Le diagnostic de la lipidose est basé sur la description faite par le propriétaire d’une anorexie prolongée. Mais aussi sur les antécédents d’obésité de l’animal malade et bien entendu, sur les symptômes observés par le vétérinaire lors de la consultation.

Certains examens complémentaires (prise de sang, échographie abdominale) permettent d’orienter le praticien, mais le diagnostic de certitude s’obtient par la réalisation d’une biopsie hépatique. 

Quel traitement ?

Le premier objectif du traitement est de compenser les pertes liées à l’anorexie et ensuite ré-alimenter progressivement l’animal malade. Ces soins se font généralement en milieu hospitalier et consistent en une fluidothérapie intraveineuse (afin de corriger la déshydratation due à l’anorexie) et un gavage. Bien entendu, le traitement doit tenir compte de la cause de l’anorexie quand celle-ci est connue.

Les chats atteints de lipidose ont un pronostic réservé.  L’issue de la maladie dépend de la précocité de mise en place du traitement et de la reprise de l’alimentation spontanée de l’animal. Malheureusement le taux de mortalité des petits patients peut atteindre 80%.

Toutefois, le pronostic est meilleur si le chat répond favorablement aux premiers jours de traitement (et que l’éventuelle affection favorisant peut être contrôlée), le pronostic est meilleur. Enfin, propriétaires rassurez-vous : une lipidose hépatique ne récidive généralement pas.

Pas facile d’anticiper la lipidose même si on sait qu’elle est fréquente chez les chats obèses.

N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire si votre félin préféré refuse de s’alimenter depuis quelques temps…

surtout s’il est un peu potelé.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.