Adoption : les 7 trucs à savoir avant d'accueillir un chien

Adoption : les 7 trucs à savoir avant d’accueillir un chien

chien adoption chose savoir

Berger suisse, beagle, teckel, corgi, chihuahua… vous hésitez ? Mouhahahaaaa (rire diabolique) arrêtez tout ! Vous êtes-vous vraiment posé les bonnes questions quant à cette adoption ? Budget, santé, temps disponible, éducation, vacances…Voici ce que vous devez savoir absolument sur votre futur meilleur ami… ou pas 

Il vous met le fil à la patte

Ciao les week-end de dernière minute et les vacances ! Comme pour les gosses, il faudra vous creuser la tête pour l’emmener ou pour le faire garder. Votre maman n’en veut plus, la voisine non plus, les hôtels le refusent ou vous demandent un extra, tellement extra que vous laissez tomber…  Bref, non seulement vous n’êtes plus libre de faire ce dont vous avez envie mais en plus vous n’êtes plus le bienvenu.

Il ne s’occupe pas tout seul

Donc il s’ennuie et déprime ! Et s’il déprime il va faire des bêtises pour attirer votre attention. Parce que finalement, ce qu’il veut le plus c’est VOUS. Jeux, promenades, dodos, câlins, repas, il veut TOUT faire avec vous. Un peu normal pour un meilleur ami non ? Avoir un chien, c’est un engagement sur des années donc des années à veiller à son épanouissement.

bulle

Il vous coûte un bras 

On va pas se mentir… avoir un chien ça coûte un bras. Outre les frais vétérinaires obligatoires (vaccins, stérilisation, identification, antiparasitaires), les petits bobos, la grosse tuile (hernie discale, fracture,…) il vous faudra acheter des accessoires, un couchage, des produits d’hygiène, des jouets. Ne sont pas mentionnées ici, les pépettes liés aux dommages collatéraux : chaussures, pieds de tables, tapis, ceinture de voiture etc. Et l’alimentation, on en parle ? Sachez-le tout de suite, plus la race est grande, plus le chien mange. Voilà ça c’est dit.

A dog stealing food from the counter

Votre chien ne sait rien

Il faudra tout lui apprendre ! À bien se comporter, à marcher en laisse, à faire ses besoins dehors, et à ne pas TOUT manger TOUT le temps. Mais aussi à dormir dans son panier, à aboyer, à ne pas aboyer, à écouter, à revenir avec la balle, à revenir sans le chat du voisin, à ne pas mordre belle-maman (même si elle le mérite), à ne pas voler le goûter des enfants… Bref, côté apprentissage, vous en avez pour 100 ans (plus les rappels réguliers) avec zéro patience.

« Votre chien ne sait rien : il faudra tout, tout, tout lui apprendre ! »

bulle_2

Il fait des trucs dégueu

Votre adorable boule de poils trop mignonne, que vous couvrez de bisous et avec laquelle il vous arrive même de dormir va vite se transformer en un gros poilu qui va se lécher les parties intimes façon contorsionniste quand ce ne sont pas les poubelles. Renifler les excréments de ses congénères, leurs fesses, celles des humains, mais aussi (âmes sensibles s’abstenir) manger son vomi, sa crotte, celle du chat, se rouler dans la charogne, dans les flaques de boues ou dans la bouse.

Mais le truc le plus infâme que vous allez faire c’est bien le ramassage de crottes (1 à 3 fois par jour pour un toutou en bonne santé). Notre conseil : avoir toujours des sacs à déjections à portée de poche sous peine de lynchage des passants.

La question qui fâche

« Qui sort le chien ? » C’est LA question qui met sous tension toute une famille et qui peut vous faire douter de votre capacité à adopter. Un chien a besoin de s’aérer trois à quatre fois par jour, pas seulement pour se soulager mais aussi pour se dégourdir les pattes, renifler, faire des rencontres, marquer son territoire. Par tous les temps, températures négatives comprises, même quand vous êtes fatigué ou malade ou que l’ascenseur est en panne. Enfin, il se fout comme de sa dernière croquette de savoir si vous l’avez déjà promené ce matin alors que c’était au tour de votre conjoint(e) et/ou de vos enfants.

Si après cette lecture, vous persistez à vouloir à adopter un chien… Bravo ! Vous avez réussi à surmonter ces contraintes qui en fait un être à la fois unique et craquant avec lequel vous allez faire le chemin le plus long possible. A vous d’évaluer, si vous êtes aptes à le combler de bonheur et de mille attentions. En tout cas pour lui, c’est oui !

Obedient miniature dachshund sitting patiently.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.