Test #8 : le coussin Clébard Concept

Test #8 : le coussin Clébard Concept

foebus sur smooth chez stéphane

Assis, debout, couché sur The coussin !

Le choix du coussin de nos compagnons est un élément essentiel à leur confort. Mais comme tous les produits de notre belle société de consommation il y a les articles « bof, bof » niveau confort, durabilité, imperméabilité…et ceux, comme ce modèle Clébard, qui sont au top tant sur l’ergonomie, le design voire innovants sur leurs composantes intrinsèques !

Premier conseil : un coussin ne s’achète pas parce que vous le trouvez trop choupinou ! Ce n’est pas vous qui allez en effet poser votre auguste popotin dessus durant de longues heures. Un coussin n’est pas déhoussable ? Alors oubliez tout de suite car le passage en machine puis dans le sèche-linge risque de le transformer en micro-truc sur lequel vous ne pourrez poser qu’une demi-fesse. Et oui, un coussin ne se choisit pas à la légère ! Tissu extérieur, imperméabilité, matière intérieure, ergonomie et design sont les critère qui doivent orienter votre choix.

Lorsque Iago était encore un adorable chiot et que ses petites dents s’amusaient à tester la résistance des coussins que je lui achetais, j’ai eu le plaisir (du moins le déplaisir) de comparer différentes matières. Les micro-billes : pas mal selon la densité des billes mais à moyen terme le coussin s’affaisse véritablement sous le poids de notre compagnon laissant les billes se concentrer sur les extérieurs. Les mousses et matières coton : là aussi les matériaux perdent souvent en densité et surtout peu compatibles avec les chiens destructeurs qui vont se faire un plaisir à éparpiller votre coussin « façon puzzle » (comme disait « Bernard »)

IMG_2741

Granulés de liège et billes de cèdres, vous connaissez ?

Personnellement je n’en avais jamais entendu parler. Et nous avons reçu chez City pattes un coussin Clébard Concept. Déjà visuellement, ça claque en design ! Mais surtout le coussin est très lourd, signe qu’à l’intérieur nous sommes sur du costaud question matériaux. Effectivement, le coussin est constitué de granulés de liège et de billes de cèdres. Bon je n’ai pas pu m’en empêcher, je l’ai testé avant lui et là j’ai découvert un coussin qui épousait parfaitement les formes tout en conservant une très forte densité sur les points les plus lourds de mon corps. L’autre bonne nouvelle c’est que le coussin est aussi un produit-santé ! C’est à dire ? En fait Le coussin Clébard ne se transformera pas en nid à parasites, le cèdre combiné au liège qui est en son cœur repousse naturellement les puces, tiques, acariens et champignons… Le liège est naturellement anti-bactérien et anti-parasitaire, ce qui le rend particulièrement intéressant pour les sujets allergiques. Il est imputrescible grace à sa composition totalement hydrofuge (raison pour laquelle le liège est utilisé comme bouchon des bons vins et champagnes). Les champignons ne n’y développent pas.  Donc autant vous dire que votre pépère est assis sur un must de l’innovation au service de nos compagnons.

Côté design il a tout beau !

Enfin un coussin qui a oublié d’être clinquant et s’invite naturellement dans notre salon. Car avec lui, l’effet déco est total ! A la fois sobre et élégant, on aurait presque envie d’y poser notre humble fessier autour de la table basse. Personnellement je le déplace entre salon et terrasse de jardin selon les envies et lieux de sieste de Iago.

IMG_2751
IMG_2742

LES

Un vrai produit santé.

Design Top !

Ergonomie exceptionnelle.

LES

 Le coussin pèse son poids mais qui dit lourd dit très qualitatif. 

IMG_2744

Crédit photo : Clébard Concept

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.