Les dangers du jardin pour nos chients et chats - City Pattes

Les dangers du jardin pour nos chiens et chats

city-pattes-dangers-jardin-article

Le printemps et l’été sont les saisons idéales pour cultiver notre jardin. Mais (car il y a un mais), nos élans bucoliques peuvent être sources de dangers pour nos compagnons. Plantes toxiques, engrais, insecticides, chenilles processionnaires (et autres bébêtes butinantes et « bourdonnantes »…) ; certains de nos espaces verts peuvent receler quelques indésirables dignes d’un stage de survie avec Mike Horn.

FLEURS ET PLANTES DU JARDIN


Les balcons et les jardins ne sont pas toujours les meilleurs amis de nos 4 pattes. Saviez-vous par exemple que le laurier-rose, le muguet, le gui, les lys, les thuyas ou bien encore les hortensias sont des plantes particulièrement toxiques pour nos boules de poils ! Idem pour les tulipes ou jacinthes…sans oublier les plants d’oignons ou d’ails à ne machouiller sous aucun prétexte !

Sans devoir bétonner vos espaces verts ou les transformer en désert de Gobi, il suffit d’être vigilant si vous accueillez – notamment – un chiot ou un chaton à la maison, ou bien si vous prévoyez de faire de nouvelles plantations (les truffes canines et félines sont toujours très curieuses face à de nouveaux végétaux).

Si malgré toutes vos attentions votre boule de poils n’a pu s’empêcher de déguster une plante ou une variété toxique, contactez rapidement votre vétérinaire. Les symptômes sont principalement digestifs (salivation, vomissements, diarrhée), parfois cardiaques ou plus rarement nerveux.

Surtout n’essayez pas de faire vomir votre compagnon au risque d’accroître les brûlures de son tube digestif.

Essayez d’identifier l’espèce incriminée ou indiquez à votre vétérinaire les plantes présentes
dans votre jardin (en souhaitant que vous ne viviez pas à Versailles) ou sur votre balcon.

city-pattes-dangers-jardin-laurier

ENGRAIS ET INSECTICIDES


Oui les engrais chimiques sont très efficaces pour la fertilité des plantes, les insecticides, les anti-limaces…redoutables pour faire la chasse aux nuisibles mais…pas très bio et surtout terribles pour nos animaux avec des risques d’intoxication et d’empoisonnement ! Aussi, privilégiez des solutions naturelles alternatives aux produits phytosanitaires comme le compost, le fumier (bon d’accord l’odeur n’est pas top) ou le paillis. Et puis c’est l’occasion rêvée d’un retour à la nature pour toute la famille !

city-pattes-dangers-jardin-chenille

CHENILLES PROCESSIONNAIRES


Mignonne les chenilles ? Oui en photo ou en chanson ! Car, par simple contact, les poils urticants des chenilles processionnaires peuvent causer de sérieuses réactions ou des nécroses de la langue. Et là, une consultation d’urgence s’impose chez le vétérinaire. Pour info, il existe 2 familles de chenilles processionnaires : la première surnommée « chenille processionnaire du pin » (présente essentiellement de mars à avril) et la seconde « chenille processionnaire du chêne » (de fin juin à mi-juillet). Aussi, si vous partez en vacances sur des sites peuplés de pins ou de chênes…gare « à la chenille qui redémarre »et qui sera toujours “à l’heure” pour piquer votre compagnon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *