Pourquoi dit-on Malade Comme un Chien ? - City Pattes

Pourquoi dit-on « malade comme un chien » ?

Pourquoi dit-on malade comme un chien

Pourquoi dit-on "malade comme un chien" ? Explications...

Vous êtes-vous déjà demandés d’où vient l’expression être « malade comme un chien » ? Comme à la rédaction City Pattes nous apprécions nous coucher moins bêtes, nous nous sommes intéressés au sujet. Et comme nous sommes sympas, nous vous partageons l’info…!

Une personne « malade comme un chien » se dit d’une personne qui a vomi tripes et boyaux après avoir ingurgité une douzaine d’huitres pas fraîches. Ou consommé une grosse quantité d’alcool. Ou fait la traversée Calais-Douvres par grosse houle…

Pourquoi dit-on malade comme un chien

UN PEU D’HISTOIRE…

Cette expression française familière remonte au 17ème siècle. En effet, à l’époque, le chien n’était pas « de compagnie » mais considéré comme un simple animal. Et lorsqu’on est un « simple animal », et bien on ne fait que monter la garde, surveiller le bétail ou chasser. Il n’est pas question de gratouilles et de papouilles ! Alors, s’il lui arrivait de tomber malade, la pauvre bête était laissée à son triste sort. Evidemment, elle mourrait sans que personne ne s’en émeuve car elle n’était ni choyée ni nourrie correctement. Le terme de « chien » était alors utilisé dans des expressions à connotation péjorative, son statut étant proche du zéro sur l’échelle du bien-être animal. Il lui faudra attendre le 17 février 2015 pour être officiellement reconnu par le Code Civil comme « un être vivant doué de sensibilité » et non plus comme un « bien meuble ». L’homme, lui, continuera toujours d’être « malade comme un chien », l’indigestion consécutive due à un trop plein de nourriture ou d’alcool, n’étant pas, à ce jour, une maladie reconnue par la sécu.

Vous voulez en savoir encore plus ? Lisez les autres « Pourquoi » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *