Blessures et bobos de l'été : soignez votre animal ! - City Pattes

Comment prévenir les petits bobos de l’été ?

blessures

Pendant la période estivale, nos compagnons à quatre pattes sont parfois victimes de coups de chaleur, piqûres, démangeaisons, brûlures et autres tracas. Pour que vos vacances riment avec plaisir (et les siennes aussi), la rédac de City Pattes vous donne des conseils pour prévenir et/ou soigner leurs petites blessures de l’été.

Les fortes températures de l’été peuvent entraîner des coups de chaleur, des œdèmes aigus du poumon sur les animaux vieux et cardiaques. Les races brachycéphales : bulldog anglais, bouledogue français, carlin, ont une morphologie particulière qui les rend très sensibles à la chaleur. Ils préféreront rester buller à la fraîche dans votre jolie location plutôt que de faire la crêpe sur la plage. Il en va de même pour toutes les autres races. Faites preuve de bon sens ! En cas de long trajet en voiture, il est préférable de partir le soir. Prévoyez de l’eau et pensez à vous arrêter régulièrement : votre petit compagnon a, lui aussi, besoin de se détendre les pattes ! Et bien entendu, on ne le répétera jamais assez, ne laissez pas votre animal dans votre véhicule en plein soleil !

Petite astuce : pensez à mettre dans votre coffre, un Tupperware contenant une serviette de toilette imbibée d’eau. Cela vous permettra de recouvrir votre animal en cas de stress thermique.

Les piqûres de guêpes, frelons, abeilles ainsi que les morsures de serpents sont aussi redoutables pour nos petits compagnons que pour nous les humains. S’il est difficile d’apprendre à son chien ou à son chat de s’en méfier, il n’est pas simple non plus de les surveiller à temps plein. Quant à repérer et à retirer le dard dans ses poils, c’est mission impossible. Lorsque l’animal n’est pas allergique, la piqûre provoquera un simple (mais douloureux) œdème.bee (2)

Essayez de localiser la piqûre. Si tel est le cas, vous pouvez appliquer de la glace sur la zone concernée après l’avoir préalablement désinfectée avec un produit adapté (voir le chapitre sur la trousse de secours). Dans le cas où votre chat ou chien est allergique, il pourrait déclencher ce que chez les humains on appelle un « œdème de Quincke ». Ce choc allergique nécessite une consultation d’urgence chez le vétérinaire le plus proche. Enfin, sachez que si votre animal a plutôt « bien réagi » la première fois, cela ne le met pas forcément à l’abri lors de la prochaine piqûre. En cas de morsures de serpent, d’une vipère par exemple, votre premier geste sera de calmer votre petite victime. Toute effusion de stress ou d’effort favoriserait la diffusion rapide du venin. Enveloppez-la dans une couverture et amenez-la rapidement chez le vétérinaire. Il s’agit là d’une vraie urgence.

Votre animal secoue la tête, éternue ou se lèche sans arrêt un « bouton » situé entre deux doigts ? C’est peut-être un épillet de graminée. Il a la caractéristique de s’accrocher aux poils pour remonter progressivement, perforant ainsi la peau et les tissus sous-cutanés. La meilleure prévention consiste à raser les poils des chiens susceptibles d’attraper des épillets. On évite aussi de les balader sans laisse au milieu des champs d’herbes hautes et sèches. Au retour, n’oubliez pas de contrôler votre animal : pattes, oreilles, espaces interdigités… Et si vous constatez la présence d’un ou de plusieurs épillets, une consultation vétérinaire s’impose.

Vous ne quittez pas vos enfants des yeux lorsqu’ils se baignent ? Il en va de même avec vos animaux : la baignade doit être impérativement surveillée. Surtout si vous êtes propriétaires de bulldogs, mastiffs et autres races brachycéphales. Mauvais nageurs ils risquent de couler à pic.

blessures

Toute baignade doit être impérativement suivie d’un rinçage à l’eau douce. Le sable et l’eau de mer sont des facteurs très irritants qui peuvent provoquer de sérieux problèmes cutanés. Attention également au sable chaud susceptible de lui brûler ses petits coussinets. Enfin soyez vigilants lorsque vous faites un barbecue ou une plancha. Attiré par la bonne odeur de viande grillée, votre petit chapardeur pourrait se brûler sérieusement. Dans ce cas, enroulez la plaie d’un linge humide et rendez-vous vite chez le vétérinaire le plus proche.

En été, le vent et le sable sont sources d’irritation pour notre petit compagnon. Veillez à nettoyer méticuleusement son œil et son contour. Vous constatez la présence de croûtes et de sécrétions au niveau de la commissure interne de l’œil ? Eliminez-les avec une compresse imbibée de sérum physiologique. Sachez qu’il existe également des solutions oculaires spécifiques disponibles chez votre vétérinaire. Enfin, pour les chiens qui ont tendance à une sécheresse oculaire durant cette période estivale, privilégiez des gels ophtalmologiques hydratants. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire !

Vous l’avez compris : il faut être aux petits soins pour son animal ! Découvrez si vous êtes « gaga » de votre chien ou votre chat ?

blessures
blessures

LES INDISPENSABLES DE VOTRE TROUSSE DE SECOURS

 

 Un crochet ou pince à tiques

Un produit désinfectant type antiseptique iodé ou autre produit spécifique disponible chez votre vétérinaire

 Une crème solaire pour les animaux au pelage clair ou présentant des zones dépoilées

 Un pansement digestif à base de smectine

 Et bien sûr son carnet de santé ! Les coordonnées de votre vétérinaire traitant ainsi que celles du vétérinaire de votre lieu de villégiature

Retrouvez d’autres info et astuces sur la santé de votre animal dans notre article sur la santé de mon chien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *